Pokemon Go !!! 8 mois après sa sortie…

Pokemon Go !!! 8 mois après sa sortie…

Bonjour chers lecteurs du blog !

Si vous habitez cette planète, vous n’êtes très certainement pas passés à côté du phénomène « Pokemon GO ». Véritable raz de marée, cette application lancée le 6 juillet 2016 aux Etats Unis puis le 14 juillet 2016 en Europe et enfin le 24 juillet chez nous à réellement envahie nos smartphones.

Qu’en est il 8 mois après sont lancement ? Est ce que l’engouement est retombé, que nous prépare l’éditeur pour nous pousser à continuer l’aventure?

Tout d’abord je vous refais l’historique et vous réexplique de quoi il s’agit.

Genèse d’une licence culte :

Je pense que beaucoup d’entre vous ne le savent pas mais au départ Pokemon (contraction de « Pocket Monster ») était un jeu GameBoy sortie en 1996, édité par Nintendo, où nous jouions un jeune dresseur de pokemons qui parcourait le monde afin d’acquérir de l’expérience et devenir le meilleur dresseur. Le jeu se présentait sous la forme d’un RPG (Role Playing Game) où il fallait dans un premier temps choisir un pokemon parmi les 3 présentés et partir à l’aventure pour capturer d’autres bébêtes. Le côté RPG tenait au fait que pour capturer un pokemon il fallait l’affaiblir en le combattant avec ceux que nous possédions, pour enfin lancer une pokeball et capturer l’adversaire affaibli. A chaque combat les pokemons en notre possession obtenaient de l’expérience, devenaient plus forts jusqu’à évoluer et changer de forme.

Ainsi il fallait parcourir le monde afin de défier les meilleurs dresseurs de chaque contrée pour obtenir leur badge. Une fois la totalité des badges obtenue nous devenions le plus grand dresseur au monde.

A cette quête s’ajoutait une dimension recherche et collection de pokemons, le but ultime étant de posséder les 150 espèces du jeu (il y en avait même un 151ème secret). Il était également  possible de les échanger avec des amis et même de les défier. C’est cette dimension sociale très innovante à l’époque qui a fait de Pokemon un jeu culte qui cartonne encore aujourd’hui avec ces multiples déclinaisons sur DS qui reprennent le même principe en ajoutant d’autres espèces.

A sa sortie, il existait 2 versions différentes : Pokemon rouge et Pokemon bleu, chacune possédant des pokemons exclusifs qu’il fallait absolument échanger pour pouvoir obtenir les 151.

A la suite de ce succès et de par son univers riche, Pokemon s’est vu tout naturellement adapté en dessin animé, en 1997 avec une première série de 83 épisodes. Aujourd’hui il existe plus de 930 épisodes divisés en différentes saisons.

De Pokemon à Pokemon GO :

Depuis plusieurs années les smartphones ont envahi le marché et sont devenus tellement puissants qu’ils remplacent très souvent les consoles de jeux portable. Nintendo ne s’était jusque-là pas attaqué aux applications sur téléphone portable contrairement à d’autres grands noms du jeu vidéo comme Sega, Capcom, Square Enix, Namco… Et c’est en mars de cette année que cela démarre avec une application sociale « Miitomo », qui bien que très particulière à rencontrer un franc succès jusqu’à se hisser en haut du top des téléchargements. Mais ceci n’était qu’un début, Nintendo préparait quelque chose de plus gros, en collaboration avec le studio de développement Niantic, filiale de Google et spécialisé dans le développement de jeux-vidéos en réalité augmentée (cf. : Ingress), se préparait « Pokemon GO ».

L’idée de départ est de faire de nous de vrais dresseurs parcourant le monde (ou du moins nos quartiers) à la recherche de pokemons.

Utilisant les capacités des smartphones à savoir la géolocalisation, l’accéléromètre et l’appareil photo numérique, il est possible de transformer notre monde en celui de Pokemon.

Le principe du jeu est simple, on incarne un dresseur, il suffit de se balader dans les rues de sa ville et une vibration accompagnée d’un son nous signale qu’un pokemon est tout proche. Il suffit alors de dégainer son téléphone de localiser la bête et de lui lancer sur la tête une pokeball. Une fois celui-ci capturé, nous obtenons des points d’expérience (XP) qui nous permettent de monter de niveau et de rencontrer des pokemons de plus en plus forts. A partir du niveau 5 il est possible d’affronter d’autres dresseurs présents dans des arènes pour en prendre le contrôle.

La géolocalisation permet d’afficher la carte de la ville transformée aux couleurs de Pokemon sur laquelle apparaissent à la fois les pokemons, les arènes et les pokestop (zone de ravitaillement en équipement, pokeball…).

Le but du jeu étant d’une part de capturer toutes les espèces mais également de les faire évoluer pour affronter d’autres dresseurs et devenir le meilleur. Pour cela vous aurez également à votre disposition divers objets permettant d’attirer les pokemons à vous ou au niveau d’un pokestop. Vous pourrez également les amadouer avec de la nourriture pour les capturer plus facilement. Il est même possible de trouver des œufs qui en les disposant dans des incubateurs et en marchant plusieurs kilomètres vont éclore et donner naissance à un nouveau pokemon.

Bref c’est on ne peut plus simple, mais tellement intelligent qu’il est facile de comprendre pourquoi tant de monde a accroché.

Un bon concept mais encore limité :

Pour la première fois un jeux-vidéo fait sortir les gens de chez eux et les fait marcher sur des kilomètres à la recherche de bestioles virtuelles. S’il est indéniable que l’idée est révolutionnaire, pour autant est ce que cela peut perdurer ?

En l’état actuel, je répondrai NON, le jeu reste très limité et l’été et les beaux jours passés, les gens se sont se un peu lassé et pour beaucoup sont passer à autre chose. Apparemment plusieurs millions d’utilisateurs ne s’y connectent plus. Pour autant la communauté reste importante, mais on ne croise plus dans les rues systématiquement des gens à la recherche de pokemons. Je vous explique pourquoi selon moi, le concept s’est essoufflé :

Le système de combat est très basique, il suffit de tapoter sur l’adversaire pour l’attaquer et de slider à gauche ou à droite pour éviter ses attaques. Il n’y a aucune stratégie possible comme cela peut être le cas des jeux gameboy ou DS et au final ça devient vite ennuyeux.

Il n’est actuellement pas possible de défier ses amis en combat singulier et c’est bien dommage. A l’époque de la gameboy comme je l’expliquais, en connectant les 2 appareils on pouvait affronter ses potes. De même il n’est pas possible d’échanger des pokemons avec d’autres dresseurs. Pourtant aujourd’hui cette fonctionnalité serait très simple à mettre en oeuvre avec la connexion bluetooth.

En outre, le système d’évolution est assez complexe car il faut savoir déterminer le potentiel de son pokemon pour savoir si on décide de le faire évoluer ou non. Tous les pokemons n’ont pas le même potentiel. Le seul moyen de les faire évoluer c’est d’utiliser des œufs obtenus en capturant des spécimens de la même espèce et de la poussière d’étoile, obtenue en capturant d’autres pokemons peu importe l’espèce. Il ne faut donc pas les utiliser à la légère sous peine de perdre beaucoup de temps pour en récupérer. Ce système est complexe ce qui peut être une bonne chose mais il est également vraiment rébarbatif et ennuyeux à la longue si on souhaite avoir des pokemons puissants car il faut chasser pendant des heures pour obtenir les éléments souhaités.

Un autre point noir c’est que les arènes vont très vite devenir inaffrontables par 90% des joueurs qui ne jouent pas de façon assez intensive pour avoir des pokemons assez puissants pour rivaliser. A terme cela peut être décourageant et comme il n’est pas possible d’affronter un ami, ce n’est pas l’aspect collection à lui seul qui sera suffisant pour tenir le joueur sur la durée.

Enfin le très gros inconvénient, qui n’est pas lié à la mécanique du jeu mais à son codage, c’est que l’application draine la batterie à une vitesse hallucinante. Avant je rechargeais mon iPhone tous les 2 jours, depuis c’est tous les jours, et sa durée de vie risque d’en prendre un coup. Personnellement c’est ce point-là qui pour mon cas personnel me ferait supprimer l’application.

Attention également à la consommation internet !!!

En conclusion je dirai que le concept mérite d’être étoffer et j’attends donc de voir la suite.

Les nouveautés depuis la sortie et celles en prévision :

Niantic n’a pas chomé durant ces derniers mois, mais cela ne s’est pas vraiment vu côté joueurs.

En effet ils ont beaucoup travaillé sur la stabilité des serveurs qui pénalisait énormément les joueurs et bien que cela n’apporte aucune nouveauté au jeu, il faut bien constater que l’application est assez stable désormais.

Au sujet des améliorations apportées voici une petite liste des principales :

Ajout du compagnon : Il est possible maintenant de lié un pokemon à nous même de façon à récupérer plus facilement des bonbons de son espèce.

Opération de Noël : Des bonus pouvait être obtenus durant une période limitée (d’autres opérations devraient arriver en fonction des événements du calendrier).

Fidélité récompensée : Des points d’expérience liés à votre fidélités sont maintenant distribués, si vous effectuez certaines actions tous les jours 7 jours consécutifs.

Ajout de 80 nouveaux pokemons : Certainement la plus grosse mise à jour à ce jour.

Application pour Apple Watch : Arrêtons nous un peu sur celle-ci car en tant qu’heureux possesseur de d’une Apple watch je n’ai pas résisté à l’envie de tester cette fonctionnalité.

Tout d’abord que permet-elle ? Il ne s’agit en définitive que d’un support à l’application smartphone et vous devez toujours lancer l’application sur téléphone pour vous y connecter. Elle permets donc de comptabiliser les pas, d’être averti par une vibration au poignet lorsque vous êtes à proximité d’un pokemon ou d’un pokestop (que vous pouvez d’ailleurs activer directement depuis la montre). Par contre il n’est pas possible d’attraper un Pokemon directement depuis la montre, vous devrez sortir votre smartphone. J’ajoute que cette application est liée à l’application « Santé » d’IOS et permet donc d’enregistrer vos données de santé dans cette dernière.

Dans le principe l’application peut être inintéressante bien qu’assez limitée, mais dans les faits elle est à mon sens totalement inutile. Tout d’abord concernant la capture de pokemons. Sachant qu’il est impossible de les capturer directement via la montre et que le téléphone vibre à proximité d’un pokemon, je ne vois pas trop son utilité si ce n’est peut être de savoir si le pokemon nous intéresse avant de sortir le téléphone et de le capturer. Pas vraiment suffisant comme argument. Le second point et qui pour moi est impardonnable, c’est la réactivité des notifications. Il est tout à fait possible de passer devant un pokestop sans être averti tellement le temps de réaction est long. Même en me positionnant devant et en attendant qu’elle se réveille parfois je n’ai même pas l’alerte. Le plus simple finalement reste de sortir le téléphone encore une fois.

Je pense donc que concernant cette application il y a un gros travail à faire pour la rendre fonctionnelle car pour l’instant elle est simplement inutile et qui plus est elle draine encore plus la batterie de l’iphone.

Parlons maintenant des futurs ajouts prévus par Niantic et je dois vous dire que cela s’annonce plutôt pas mal :

Ajout de nouveaux pokemons : Cela tombe sous le sens mais de nouveaux monstres vont continuer à être ajoutés.

Modification des pokestops : Cela n’est pas encore sur mais ils vont gagner pour certains en importance, ils pourront par exemple devenir des centres de soin.

Echange de pokemons : Certainement la plus grosse nouveautée prévue, il sera possible d’échanger avec n’importe qui un pokemon afin d’enrichir sa collection.

Classement des dresseurs : Pour renforcer le côté social et challenge, un tableau de bord de classement des meilleurs dresseurs devrait arriver.

Mise en place d’un chat : Toujours dans le but de rendre le jeu plus « social » il sera possible de communiquer entre joueurs via l’application.

Voilà pour l’instant les informations qui circulent sur le net concernant les nouvelles fonctionnalités, mais le président de Niantic à déclaré que nous n’avions pour l’instant accès qu’à 10% des fonctionnalités prévues, ce qui, s’il tient ses promesses est très encourageant pour la suite.

Nous pouvons tout à fait espérer des combats entre joueurs en bluetooth, ou une grosse amélioration du système de combat ajoutant une dimension stratégique, ou encore et c’est pour moi un point fondamental, permettre à ses pokemons de combattre pour s’entraîner, gagner en expérience et arrêter d’utiliser ce système de poudre et d’œuf pour évoluer. Mais bon là je rêve un peu car s’agissant d’un « free to play » ils ne vont pas se couper une source de revenu.

Astuces :

Je ne pouvais vous laisser sans vous délivrer quelques astuces et conseils pour bien démarrer dans l’aventure et « devenir un jour le meilleur dresseur ».

Astuce 1 : Repérer les meilleurs coins.

Il est important de capturer beaucoup de spécimens pour évoluer dans l’aventure, pour cela il faut être dans des lieux fréquentés. Privilégier les parcs qui apparaissent en vert foncés sur les cartes. Les gares et les centres villes également sont assez riches en pokemons.

Si vous voyez un pokestop entouré de pétales roses foncez, il s’agit d’un appât et il devrait y en avoir beaucoup.

Lorsque vous observer sur la carte un petit tourbillon de feuille verte, cela signifie qu’il y a un nid il faut le suivre.

Eviter la pleine campagne pour le moment, car bien que plus bucolique et sympa pour une chasse, elles sont souvent désertes.

Astuce 2 : Capturer un pokemon

Cette action est très simple, mais si vous le faites bien vous pourrez avoir un bonus à chaque capture. Arrangez-vous pour lancer la pokeball dans le cercle de couleur qui diminue, un message de type « Superbe », « Jolie » ou « Excellent » apparaîtra ce qui signifiera que votre capture vous a rapporté un bonus d’XP (cf. détail des points ci dessous)

Astuce 3 : Gagner rapidement de l’expérience (XP)

Il existe plusieurs façons de monter en XP qui sont dans l’ordre :

– Visiter un pokestop (50 XP)

– Capturer un pokemon déjà possédé (100 XP + bonus en fonction du lancer : 10 pour « joli », 50 pour « superbe »et 75 pour « Excellent »)

– Capturer une nouvelle espèce (500 XP)

– Faire évoluer un pokemon (500 XP)

– Gagner des combats en arène (Gain XP variable en fonction des combats)

Pour les 3 premiers c’est facile, il n’y a pas de risque de faire les choses mal, par contre pour le quatrième il faut bien s’y prendre pour maximiser la prise en XP.

Pour évoluer les pokemons ont besoin d’œufs de leur espèce, tous les pokemons n’ont pas besoin du même nombre. Pour la première évolution cela va de 12 à 50 ou 100.

Il faut donc privilégier les espèces moins gourmandes car le nombre d’XP gagné sera le même.

Aspicot, roucool et chenipan sont donc de très bons clients car ils ne nécessitent que 12 œufs. Capturez en le maximum et attendez d’en avoir beaucoup pour les faire évoluer. Lorsque vous pourrez faire évoluer plus de 20 pokemons de ce type grâce à votre nombre d’œuf, utiliser l’objet « œuf chance », qui doublera pendant 30min le nombre d’XP. Cet objet ne sera disponible qu’à partir du niveau 10, vous devriez déjà avoir pas mal de bebêtes susceptibles d’évoluer.

Astuce 4 : Evolution des pokemons

Outre les roucool, chenipan et aspicot que vous ferez évoluer à la chaîne pour gagner en XP, les autres ne doivent pas être faites n’importe comment. Il est préférable de faire évoluer les « bons » spécimens, ceux avec le meilleur potentiel. Lorsque vous capturez un pokemon vous pouvez voir sa barre de PC (Point de combat) sous forme d’un demi-cercle au-dessus de lui. Plus elle est blanche plus il se rapproche de son potentiel maximum. Il est donc mieux de choisir de faire évoluer ceux dont la barre est presque pleine.

Autre point au niveau des caractéristiques taille et poids, certains possèdent une pastille verte notée « XS » ou « XL », ceux-ci ont de meilleurs capacités que ceux qui ne possèdent pas ce symbole.

Enfin, mieux vaut attendre d’avoir atteint un haut niveau pour les faire évoluer (minimum 20). En effet, les pokemons suivent le niveau du dresseur, si vous capturez un pokemon il aura un niveau équivalent au votre, cependant une fois capturé il évolue deux fois moins vite que vous. C’est pourquoi mieux vaut attendre d’avoir un haut niveau pour capturer des spécimens puissants et les faire évoluer.

Bonus : Application IOS « Monster Park » :

Avant de conclure, je souhaitais également vous parler d’un jeu trouvé sur l’Appstore qui se nomme « Monster Park ». Sous ce nom se cache en fait un jeux Pokemon à l’ancienne comme sur GameBoy et maintenant DS avec des graphismes très beaux et totalement gratuit (ou du moins en modèle « free to play »).

Voici quelques images du jeu pour vous donner envie d’y jouer :

 

Je commence seulement à y jouer, donc je ne peux pas encore juger de la qualité du jeu, mais ma première impression est très positive, le jeux reprend le principe des jeux gameboy ou on incarne un dresseur qui voyage dans le monde à la recherche des pokemons et qui doit collecter des badges en affrontant les autres dresseurs. La dimension « freemium » ne m’a pas encore bloquée et j’avance tranquillement dans l’aventure. Je vous en dirai plus peut être dans un prochain article.

Un point cependant me trouble, je me demande dans quelle mesure ce jeu n’exploite pas illégalement la licence Pokemon. Mais, peu importe dans la mesure où il est bon, gratuit et téléchargeable légalement sur l’Appstore.

Voila, c’est fini pour la parenthèse, je vous laisse avec ma conclusion.

Conclusion :

Nous sommes face à un phénomène de mode certes, mais qui présente un réel intérêt de par son côté très immersif. Il est véritablement amusant de se prendre pour un dresseur de pokemons, ou plutôt en grande majorité un chasseur. Malgré tout le concept a atteint ses limites et si Niantic ne propose pas vite des mises à jour intéressantes ils vont continuer de perdre des utilisateurs et le jeu sombrera dans l’oubli. Ce qui est prévu pour le moment est encourageant mais pas encore suffisant pour faire revenir les joueurs blasés et en attirer de nouveaux, il va falloir sortir l’artillerie lourde.

Nous verrons bien ce qui vas se passer mais l’année 2017 sera décisive pour Niantic.

Je vous laisse avec mon fanart sur le thème, il s’agit de mon propre dresseur, en version couleur numérique sous mangastudio.

Vous pourrez le retrouver dans la section « Fanart » de « Mes dessins ».

Bonne chasse à tous et n’hesitez pas à réagir pour en discuter.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.