Mes coups de cœur Japan expo 2018 – Part 02

Mes coups de cœur Japan expo 2018 – Part 02

Bonjour à tous et bienvenue dans ce second article destiné à présenter mes coups de cœur et découvertes de la « Japan expo 2018 ».  Pour relire le premier, vous pouvez suivre ce lien : Mes coups de coeur Japan 2018 Part 01

Voici donc à présent la seconde vague :

Loic Sombo :

Stand tenu par un grand monsieur qui nous présentait à la fois son manga, mais également de superbes illustrations numériques et traditionnelles.

Pour lui, je vous fait une petit critique de son manga que je me suis attardé à lire.

Asuka Gaiden :

Synopsis :

« Dans un coin isolé du monde, le village Taki Habite le clan Azuka, protecteurs élémentaire de l’eau. Lin et Lina Azuka, deux sœurs jumelles membres de ce clan, perfectionnent ce pouvoir. Filles des gardiens actuels, elles devront un jour succéder à leus parents. en plein apprentissage, les jumelles s’entraînent ensemble depuis leur plus jeune âge. Les sœurs se retrouveront confrontées a des choix difficiles… »

L’intrigue n’est  pas encore assez développée pour pouvoir réellement juger de sa profondeur. Le manga ne faisant pour l’instant que 50 pages nous n’en sommes  qu’au début. Mais j’ai eu ce sentiment d’une histoire un peu trop » clichée », on retrouve un peu l’ambiance d’un Naruto, notamment avec des personnages qui s’en rapproche étrangement dans leurs design, les pouvoirs reprennent les éléments ce qui est également très classique. Bref je n’ai pas été très emballé, mais je garde espoir et j’aimerai en savoir d’avantage car les bases de l’histoire ne sont pas encore tout à fait posées et peut être que la suite nous révélera de belles surprises.

Dessins :

Je vais également être assez critique envers lui concernant son manga. L’ensemble est assez moyen, perfectible au niveau anatomie, les têtes des personnages sont un peu grosses. l’ensemble manque également un peu de détails au niveau de l’encrage et n’est malheureusement pas compensé par l’utilisation de trames.

En terme de composition, certaines sont très sympas, d’autres manques de dynamisme. Ci dessous un exemple, à gauche une que je trouve plutôt bien avec des plans correctement choisis et l’autre qui manque vraiment de dynamisme, surtout pour une scène de combat.

  

Gageons qu’il a réalisé tout ça il y a plus d’un an et qu’il certainement progressé, la suite ne pourra qu’être mieux. En tous cas je le suivrai et j’ai hâte de savoir ce qu’il va faire.

Conclusion : Ce n’est donc pas son manga qui m’a attiré sur son stand mais ces fanarts couleurs qui sont vraiment très réussis. Dans ce domaine, Loïc Sombo assure et il est dommage de ne pas retrouver la même finition dans son manga. Je vous laisse juger avec quelques exemples (j’ai adoré ces chibis et je pense en acheter un l’année prochaine).

Je lui souhaite donc une bonne continuation et je vous donne les liens pour le suivre :

 

Facebook : @Blast160

Instagram : @Loic.sombo

 

Velkia :

Il s’agit d’une jeune artiste que je suis depuis quelques temps à travers son manga « Les sentinelles déchues » sur les plateformes de lecture gratuites en ligne. Elle avait donc un stand par lequel je souhaitai passer pour voir ce qu’elle proposait. Il y avait notamment les 2 premiers tomes de son manga mais également un One shot tout en couleur en collaboration avec « Zorga » (pour la colo), nommé « Théia » par lequel je vais commencer.

Théia :

Synopsis :

Une petite planète aux abords du Soleil retient l’attention de ce dernier : celle-ci, contrairement à ses confrères Mars, Jupiter, Saturne…etc, ne s’est toujours pas réveillée. Quelle en est la cause, et que nous réservera-t-elle lorsqu’elle ouvrira les yeux ?

J’ai lu cet OS sur mangadraft et il faisait une trentaine de page, l’histoire est assez sympathique puisqu’elle retrace la création de notre système solaire et en particulier de notre planète terre en personnifiant chacune des planètes. C’est assez court et je ne sais pas s’il y a une volonté d’étoffer l’histoire, mais ce serait une bonne idée car en l’état nous sommes plus face à un prologue qui met en haleine, qu’a une réelle histoire complète. En effet les personnages (planètes principales de notre système solaire) sont toutes présentes et cela fait beaucoup de personnages pour seulement 30 pages et donc aucun n’est réellement développé. Il y aurait matière à faire une suite et je l’encourage en ce sens car ça pourrait être un OS très intéressant.

Dessins :

A ce niveau c’est très bien, les personnages sont mignons avec des expressions réussies, la colo est simple mais propre. L’ensemble manque cependant un peu de détails notamment au niveau de l’espace qui aurait mérité plus d’étoiles et de galaxies au loin car en l’état c’est un peu vide. De même les planètes sont un lisses et manquent de relief. Mais dans l’ensemble c’est du très beau travail tout en couleur ce qui est assez rare pour le souligner.

En terme de mise en page ça fait le boulot mais il n’y a pas de réel prise de risque et ça peut manquer de dynamisme par moment.

Conclusion : Une lecture mignonne et agréable pour les yeux mais qui mériterait une suite. Peut être à la prochaine Japan…

Les sentinelles déchues :

Synopsis :

Des dieux offrant à l’humanité tout ce dont elle a besoin en échange de sa foi, vivant en harmonie avec elle, présents dans chaque recoin du globe… Un monde utopiste ? Hélas. Une malédiction les a rendus hostiles envers les humains, et c’est désormais sans la grâce de Mère Nature qu’ils doivent survivre et cohabiter. Nos jeunes héros, remplis d’espoir, comptent bien trouver un remède et résoudre cette catastrophe planétaire.

Pour la petite histoire, il s’agit de la version 2 de son manga. Elle avait déjà réalisé de nombreuses planches sur la version 1 que j’avais lu en intégralité. J’avais beaucoup aimé cette histoire, l’ambiance et même les dessins me plaisaient beaucoup.

Mais aujourd’hui j’ai décidé de vous parler de la V2.

Encore une fois j’ai bien aimé ce manga, les événements commencent assez rapidement ce qui nous plonge rapidement dans l’histoire. De même les personnages principaux arrivent assez vite les uns après les autres. C’est marrant, intrigant, il y a du suspense, vraiment j’ai apprécié cette lecture et je vous conseil d’aller y jeter un œil.

Dessins :

Comme je le disais plus haut, j’aimais bien les dessins de la V1 et cette V2 est dans la continuité. Les personnages sont assez bien fait, ils ont chacun des traits facilement reconnaissables et des design différents. Les expressions sont bonnes et la mise en page est claire.

En terme de points négatifs, je trouve que le tout manque un peu de détails, on a pas mal de cases assez vides avec un fond blanc et même les décors manquent de détails notamment les surfaces planes comme les murs, les sols, l’herbe etc… Le tout est un peu trop « propre », trop blanc et trop lisse. Gageons qu’il y a une bonne amélioration au fil du temps, c’est très marqué au début et peu à peu il y a une utilisation de nuances de gris qui compense un peu tout ça. Vous pouvez observer cela sur les 3 planches ci dessous. Concernant les personnages, au départ il y avait quelques défauts d’anatomie, surtout au niveau des mains, et puis cela s’améliore par la suite. Enfin en terme de mise en page, c’est plutôt bon, nous avons une mise en page assez classique au début et peu à peu des prises de risques qui payent et qui rendent le tout plus dynamique et très fluide à la lecture.

Conclusion : Un manga très sympathique, avec une bonne ambiance, une histoire intéressante et des personnages attachants. J’achèterai certainement les volumes reliés lors d’un futur salon.

Voici maintenant les liens pour la suivre et pour lire le manga :

 

Facebook : @Velkiart

Le manga sur mangadraft : https://www.mangadraft.com/manga/les-sentinelles-dechues

 

Frenchkizz (PNJ) :

Auteur que je suis également à travers son manga PNJ et que j’ai eu la chance d’acheter sur son stand qu’il partageait notamment avec « Jenny Miki ».

PNJ :

Synopsis :

« Animé par leur propre volonté, dans un MMORPG (Un jeu de rôle en ligne massivement multijoueur), deux PNJ (Personnage non joueur, contrôlé par l’ordinateur), ont décidé de vivre comme ils l’entendent. Leurs actes et leurs conséquences chambouleront le monde de l’Online Gaming ! »

L’histoire est simple, 2 personnages censés vivre dans un jeux vidéo, décident de bouleverser les codes et de vivre leur propre vie. Il s’agit d’un orc, Galador et d’une Amazone Serena. On suit donc leurs aventures dans ce monde héroic fantasy où ils vont combattre côte à côte des monstres de plus en plus forts.

L’intérêt de ce manga réside dans le caractère de ses personnages, Galador est un orc solitaire un peu rustre mais avec un coeur tendre, et Serena, une guerrière lubrique pleine de courage. C’est d’ailleurs assez marrant d’avoir pour une fois un personnage lubrique féminin et non masculin. Nous sommes donc face un manga plutôt comique et divertissant avec peut être en fond une histoire un peu plus complexe qu’il n’y parait.

En effet nous avons à côté de ses personnages « virtuels », ceux du monde réel et notamment Paulina qui semble avoir un rôle important au niveau de la modération du jeu. Mais il est un peu tôt pour en parler car nous n’avons pour l’instant que très peu d’éléments à ce sujet. Il va donc falloir attendre la suite.

Dessins :

L’ensemble est assez bon, rien à dire avec 2 styles différents par 2 dessinateurs (cf. ci dessous). Le premier pour le monde réel, avec de la couleur et vraiment magnifique et un second plus simple, moins détaillé, en noir & blanc, plus en rondeur, mais tout aussi sympathique visuellement. Rien à dire niveau mise en page, c’est dynamique et fluide à la lecture.

La première version imprimée du tome 1 était disponible en exclusivité sur le stand et je l’ai achetée. Pour l’occasion il y avait des différences avec la version numérique publiée sur Mangadraft notamment en terme de détails et de trames. Parfois certaines planches sont plus réussies en version imprimée parfois moins. Ci dessous quelques exemples, à vous de juger (à gauche les versions imprimées à droite, les version Mangadraft).

Conclusion : J’ai beaucoup apprécié cette histoire, le tome 1 est assez court mais la suite est disponible gratuitement en ligne. C’est à la fois marrant et intéressant, j’attends la suite avec impatience et j’achèterai à coup sur le tome 2. Enfin j’ai cru comprendre que cela allait être édité aux Etats Unis et Glenat aurait commencé à discuter avec eux lors de cette dernière Japan expo. Je leur souhaite donc que cela aboutisse car ils ont du talent. Je remercie également Frenchkizz pour sa petite dédicace que voici :

Ci dessous, les coordonnées concernant les auteurs et leur manga :

 

Facebook : @frenchkizz.manga

Le manga sur Mangadraft : https://www.mangadraft.com/manga/1904-pnj

 

From Across a Foreign Shore :

Je ne fais que le citer car je n’ai pas acheté leur manga et ne peux donc pas vous donner mon avis, mais les illustrations des différentes couvertures des volumes m’ont attirés. J’ai hésité à l’acheter et en le feuilletant, malgré de très beaux dessins j’ai trouvé l’ensemble un peu vide, cela manquait de paysages. Et puis on ne peux pas tout acheter non plus, d’autant que je n’ai pas pu parler avec les auteurs qui n’étaient pas présents sur le stand.

Il n’est malheureusement pas possible de le trouver comme pour les précédents sur les plateformes légales de publication de manga amateur, mais vous pouvez acheter les 3 premiers volumes à cette adresse :

https://tictail.com/foreignshop

Une critique existe sur youtube, par « Kris et Shoury », dont voici le lien (Attention c’est pas toujours très fin…)  :

Si vous préférez un article écris, voici un autre lien sur ce manga : Chronique d’un newbie

Saikyou Editions :

Pour terminer le tour de mes découvertes, je vous présente une petite maison d’édition indépendante qui démarre tout juste et qui souhaite promouvoir le manga français, ce qui est tout à son honneur.

Ils publient pour l’instant un titre relié qui compte pour le moment 2 tomes. Il s’agit de « Geeks Online » et un magazine bimestriel « Stars Up magazine ».

Je n’ai pas lu leur manga, simplement feuilleté sur le stand, je ne peux donc pas en parler mais personnellement les dessins étant selon moi très moyens je n’ai pas souhaité l’acheter.  J’avais entendu parler de ce manga via le site « Manga designer » que je visite régulièrement et ci dessous l’article pour en savoir plus.

Pour terminer une petite vidéo de présentation de leur maison d’édition, ainsi que le lien vers leur site internet : https://www.saikyoueditions.com/

Je leur souhaite en tous cas de réussir et de dénicher des perles chez nos talents français.

Et bien voilà, je clotûre ce second article et ma Japan Expo 2018, je ferai également une vidéo qui reprendra ces mêmes informations mais de façon plus vivante et plus condensée.

Je vous dit à très vite et si vous avez aimé, comme d’habitude, commentez et partagez cette article.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.