Lecture Manga : Dirty Cosmos Tome 01

Lecture Manga : Dirty Cosmos Tome 01

Bonjour chers lecteurs du blog !

Aujourd’hui je vais vous parler d’une oeuvre assez confidentielle et non disponible en magasin.

Beaucoup d’entre vous doivent connaître le Chef Otaku, il anime la chaîne YouTube Menu Manga sur les mangas et la japanimation.

Par contre je pense que très peu d’entre vous connaissent Djiguito. Il s’agit d’un dessinateur que je suis depuis quelques temps et qui possède un style très personnel à mi-chemin entre le comics et le manga. Vous pouvez allez voir ces œuvres sur son blog, ici.

Depuis plus d’un an ils collaborent tous deux à un projet BD/manga intitulé « Dirty Cosmos » et depuis juillet dernier le tome 1 est disponible en commande sur leur page Facebook  (cliquer sur l’image ci dessous) :

Je l’ai moi même commandé et je souhaitais partager avec vous mon avis.

Synopsis :

Au fin fond de l’univers. Starfire un baroudeurs de l’espace en perdition, alcoolique et drogué à cause d’un artefact antique qui parasite son bras gauche et qui lui inflige d’horribles douleurs, se retrouve pris dans un conflit entre des orphelins des rues et des trafiquants de chair humaine.

L’histoire :

Ce premier tome est beaucoup trop court pour réellement se faire un avis. L’ensemble est vendu comme un ouvrage de plus de 50 pages, mais en réalité il n’y a que 30 pages d’histoire, le reste étant diverses illustrations et dessins de fans.

Ce « tome » nous présente le personnage principal « Starfire » ainsi que ce qui sera certainement le grand méchant de l’histoire. Mais nous ne savons pas grand chose du monde ou de l’époque dans lequel cela se déroule. De même concernant Starfire, son passé ainsi que son bras gauche semblent cacher quelque chose mais nous n’en apprendrons rien. Si cela participe au mystère entourant l’oeuvre, c’est un peu léger. Pour autant on a envi d’aller plus loin et de voir la suite, le héros est classe et le trip galactique façon  Total Recall (avec Shwarzy évidemment) convient parfaitement. Sur ce point le paris est gagné.

Au final ce premier tome consiste juste en une présentation des protagonistes principaux accompagnée d’un peu d’action.

Présentation et format :

Cette BD se présente plus comme un comics, au format A4 avec une couverture en papier glacé possédant une illustration en « couleur », l’intérieur étant en papier avec les illustrations en noir et blanc façon manga.

La reliure quant à elle consiste seulement en deux agrafes  fixées au centre du livre. Si le papier utilisé est d’assez bonne qualité, la reliure parait plutôt cheap et donne à l’ensemble un aspect amateur regrettable.

La réalisation :.

En tant que réel admirateur du travail de Djiguito, j’avais hâte de voir sa BD, mais j’ai été vraiment déçu par le manque de finition qui s’en dégage.

Si le dessin est dans la ligné de ce qu’il a l’habitude de faire, l’encrage grossier et le peu de détail de certaines cases laisse penser à un travail inachevé.

Jugez vous même sur cette case :

Si on regarde d’assez prêt on a plus l’impression d’un croquis réalisé au feutre que d’un encrage. Si on compare avec les réalisations couleurs du même dessinateur, on ne peut qu’être un peu déçu (Celle-ci étant réellement très travaillée) :

Alors peut être s’agit-il d’un parti pris artistique pour donner un aspect particulier à cette oeuvre, mais moi je n’ai pas adhérer.

Au niveau de la mise en scène, c’est assez dynamique et lisible, je dirai juste que parfois certains angles de caméra sont peu judicieux, je pense notamment à cette case :

Le mouvement m’a tout de suite fait penser à celle du combat Sangoku vs Piccolo dans Dragonball (ci dessous), mais le mouvement est moins dynamique et surtout on ne ressent pas la puissance du coup et c’est dommage.

Conclusion :

Ce premier tome de Dirty Cosmos pour moi n’en est pas un, cela semble plus être un story board très amélioré, voir une maquette en vu d’une présentation à un potentiel éditeur. Pour 12,70€ avec les frais de port, c’est cher payé.

Pour autant, j’ai aimé l’ambiance et les personnages, je demande à en voir plus pour juger de l’histoire. J’espère juste que Djiguito travaillera d’avantage ses cases et surtout que le prochain tome se lira en plus de 5 minutes. A l’heure où j’écris ses lignes j’attends de le recevoir pour vous donner mon avis.

Je souhaite en tous cas bon courage aux auteurs et une bonne continuation.

Si vous désirez l’acheter suivez ce lien, il existe en version numérique et papier :

Version papier

Version pdf

De mon côté je vous laisse avec mon Fanart de Starfire, à bientôt :

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.